Des scientifiques prouvent que le jeûne déclenche la régénération des cellules souches et combat le cancer

820

Le Prophète (Sallâllâhou Alayhi Wa Sallam) a dit : « Jeûnez, vous acquerrez la santé » (Recueil d’Ibnou Sunny). Nous connaissons tous les avantages spirituels et sociaux du jeûne qui fortifient la volonté, l’autodiscipline, la crainte d’Allah, la justice et l’égalité, mais les bienfaits physiques sont aussi loin d’être négligeables.
L’Islam comme d’autres religions a prescrit le jeûne à ses fidèles pour obéir à Dieu, il s’agit d’une pratique commune à tous les prophètes de Moïse à Jésus, que la paix soit sur eux, qui avaient pour habitude de jeûner 40 jours. Il faudra pourtant beaucoup de temps pour que le monde scientifique dévoile ces aspects thérapeutiques.

En juin 2014, des chercheurs de l’Université de Californie du Sud publient dans la revue Cell Stem Cell une étude qui démontre que « les cycles de jeûne prolongé protègent le système immunitaire contre les dommages et induisent la régénération du système immunitaire ».
Des patients atteints du cancer ont fait l’objet d’essais cliniques durant leur traitement par chimiothérapie, dans ce laps de temps ils ont été invités à s’abstenir de manger pendant de longues périodes, ce qui a permis de constater une diminution sensible de globules blancs dans leur sang. En d’autres termes lorsque l’on jeûne il y a perte d’énergie et pour palier à ce manque, notre système régénère un grand nombre de cellules immunitaires et dans le cas d’une chimiothérapie, il remplace les cellules qui sont détruites par le traitement.

« La chimiothérapie provoque des dommages collatéraux importants pour le système immunitaire. Les résultats de cette étude suggèrent que le jeûne peut atténuer certains des effets nocifs de la chimiothérapie » Tany Dorff, spécialiste en pathologie interne.
Un autre effet du jeûne est qu’il réduit l’enzyme PKA responsable du vieillissement, de la prolongation de certaines tumeurs et du cancer.

Nos ancêtres ont survécu en s’alimentant très peu et pas tous les jours, il n’est donc pas faux de dire que notre sytème d’adaptation est bien plus performant que l’on ne pense. Mais l’obésité qui s’est confortablement installée dans notre société d’abondance, ainsi que d’autres facteurs liés au stress, à la pollution etc.. ont donné naissance à une recrudescence de maladies comme le diabète, les problèmes cardiaques, les cancers ou encore Alzheimer.
De plus en plus de scientifiques s’accordent à voir dans le jeûne un moyen de prévention aux maladies et certains médecins le préconisent même comme traitement.

Source :alnas.fr

Vous en dites quoi?

commentaires