Des tombes découvertes à Nîmes attestent de la présence de musulmans au Moyen Age

255

Ce mercredi 24 février, les chercheurs de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) ont annoncé dans la revue scientifique américaine PlosOne la découverte, en 2006, de trois sépultures musulmanes à Nîmes datant de plusieurs époques entre VIIe au XVI siècle.


Il s’agit des plus anciennes sépultures musulmanes découvertes en France, nous apprend le site du Monde.

« Il y a des tombes musulmanes du XIIe siècle à Marseille et à Montpellier, précise Jean-Yves Breuil, mais celles de Nîmes sont les plus anciennes qu’on ait jamais trouvées. ». Par ailleurs, des sources historiques confirmeraient la présence musulmane à Nîmes dès 720.

De plus, ces trois cadavres se distingueraient de par la position du corps, « la tête orientée vers la Mecque comme le dépôt direct dans une fosse sont des caractéristiques évoquant les rites musulmans », précise l’INRAP.

Grâce à une analyse paléogénétique réalisée dans un laboratoire à Bordeaux, les chercheurs ont déduit que les individus seraient nord-africains, « du moins en ce qui concerne leur lignée paternelle ». Les chercheurs ont ainsi émis l’hypothèse qu’il puisse s’agir de soldats berbères combattants dans l’armée omeyyade pendant l’expansion arabe en Afrique du Nord. Jean-Yves Breuil, archéologue à l’Inrap, a précisé qu’il s’agirait des « premiers groupes musulmans arrivés en Europe », dans le cadre de la conquête.

Source : alnas.fr

Vous en dites quoi?

commentaires