Une députée européenne arrête une femme voilée dans une gare et lui demande d’enlever son hijab

280

La députée européenne UMP a croisé une femme intégralement voilée dans la gare de l’Est. De quoi agacer Nadine Morano, qui lui a demandé de la retirer.
Nadine Morano a peu apprécié de croiser une femme intégralement voilée, mardi après-midi dans la gare de l’Est. Excédée, elle lui a demandé de l’enlever. Au site régional Lor’actu, Nadine Morano précise: « elle a été totalement agressive et a passé son chemin. Son mépris a été complet. »


L’eurodéputée a fait un scandale au poste de police gare de l’Est. Le rapport du policier est édifiant.
La colère de Nadine Morano, mardi 14 octobre, gare de l’Est, n’est pas restée sans conséquence. Non, la femme revêtue d’un voile intégral – ce qui est une infraction à la loi – n’a pas reçu de contravention. Mais l’attitude de Nadine Morano a choqué le policier qui relate, dans un rapport écrit, « l’agressivité » de l’ancienne ministre.
La scène a lieu au moment du déjeuner. Nadine Morano fait un scandale après avoir vu, en pleine gare, une femme portant le niqab. Elle se rend au poste de la police des transports et exige qu’elle intervienne. Mais les policiers ne la reconnaissent pas et lui demandent ses papiers. L’ancienne secrétaire d’Etat refuse, et s’en repart, très en colère.
France Bleu s’est procuré le rapport de police qui relate la scène. Le policier qui a rencontré la députée européenne écrit :
La personne [Nadine Morano] en attente était très énervée et a eu une attitude extrêmement agressive à notre encontre. »
Le rapport poursuit : « Elle nous a dit en ces termes : ‘Il y a une femme voilée intégralement dans la gare, c’est scandaleux, nous sommes en France, il y a des lois à faire appliquer, où est la police ? Je veux qu’on interpelle cette femme!‘ »
Puis, quand le policier lui demande ses papiers, elle s’exclame, toujours selon le rapport :
Comment ?!! Vous ne me connaissez pas ?!! C’est incroyable !! Vous ne regardez jamais la télé ?! Je suis ministre ! Je suis députée, madame Morano. »
Le policier essaie de faire patienter Nadine Morano, le temps de contacter son supérieur hiérarchique parti déjeuner, sans succès, l’élue étant selon lui « aveuglée par ses exigences ». Il s’interroge à la fin de son rapport :
Une ancienne [sic] personnalité serait-elle une citoyenne supérieure aux autres pouvant exiger de fonctionnaires de police qu’ils ferment un poste pour une infraction contraventionnelle non constatée ? »

Vous en dites quoi?

commentaires