10 causes horribles de la mort du coeur et du non-exaucement de l’invocation

167

On raconte qu’Ibrahim b. Adham* passa près du marché de la ville de Basra. Un groupe de gens se rassemblèrent autour de lui et lui dirent : « Ô Abu Ishaq ! Nous invoquons Allah mais nous ne sommes pas exaucés. Quelle en est la raison ? » [Il répondit :]
Parce que vos cœurs sont morts à cause de ces dix mauvaises qualités :


La première : vous connaissez Allah (Glorifié et Très-Haut) mais vous ne vous acquittez pas de Ses droits.
La deuxième : vous prétendez aimer l’Envoyé d’Allah (Paix et prière sur lui) mais vous avez abandonné sa Sunna.
La troisième : vous lisez le Coran mais vous ne mettez pas en pratique ses enseignements.
La quatrième : vous jouissez des bienfaits mais vous ne les reconnaissez pas.
La cinquième : vous dites que satan est pour vous un ennemi mais vous ne vous opposez pas à lui.
La sixième : vous dites que le Paradis est une certitude mais vous n’avez pas œuvré en vue d’y rentrer.
La septième : vous dites que l’Enfer est une certitude mais vous ne le fuyez pas.
La huitième : vous dites que la mort est une certitude mais vous ne vous y préparez pas.
La neuvième : vous vous occupez matin et soir des défauts des gens et vous oubliez les vôtres.
La dixième : vous enterrez vos morts mais vous n’en tirez pas les leçons.

*Connu aussi en Occident sous le nom d’Abou Ben Adhem, il naquit à Balkh, à l’est du Khurāsān, d’une famille noble de Kufa, il était un descendant du second calife ‘Umar b. Khattāb. Roi de Balkh, d’après les sources arabes et persanes, dont Bukhārī, il a reçu un avertissement d’Allah et a abdiqué pour mener une vie ascétique en Syrie.

 

Vous en dites quoi?

commentaires