Durant une relation intime, son mari a senti quelque chose qui bougeait en elle, puis les médecins l’ont trouvé

614

L’histoire de Sarra et de son échographie qui a révélé la réalité…
Sarra khan, âgée de 28 ans, originaire d’Islington, en Angleterre, affirme que durant un rapport intime, son mari a littéralement senti quelque chose bouger en elle. La jeune femme n’a pas prêté une grande attention à ce qui s’est passé car elle a pensé que la gêne était tout simplement due à une indigestion.

Mais la jeune femme avait complétement tort ! Environ un mois après l’incident, Sarra s’est rendue chez son médecin pour un ajustement de son stérilet. Celui-ci a rapidement remarqué la présence d’un corps étranger dans son utérus, il lui a donc recommandé de faire un test de grossesse. Un résultat positif expliquerait clairement la nature de cette petite chose qui bougeait à l’intérieur d’elle.

Après avoir effectué le test de grossesse, le résultat s’est avéré négatif ! Il ne s’agit pas donc d’un fœtus, les médecins ont donc insisté sur une échographie en urgence pour examiner la jeune femme et trouver des explications. Sarra était inquiète, elle avait plein de questions pour lesquelles elle ne trouvait pas de réponses auprès de son médecin. Son cerveau n’arrêtait pas de penser à toutes les éventuelles possibilités !

Sarra avait raison de s’inquiéter car son échographie a révélé la présence d’une tumeur carcinoïde de 16 centimètres. Une masse à croissance lente du système neuroendocrinien. La tumeur se trouvait dans ses ovaires et son abdomen et affectait également ses organes internes.

Loading...

Heureusement pour Sarra, la masse anormale a été enlevée par des chirurgiens sans même avoir recours à une radiothérapie.
La jeune femme a été soulagée après l’intervention chirurgicale, car elle pouvait enfin vivre sans ce corps étranger qui la gênait continuellement. Tandis qu’elle était en période de convalescence, la jeune femme a voulu raconter son histoire afin de sensibiliser les femmes sur l’importance de connaitre son corps et de ne négliger aucun nouveau symptôme.

Sarra a déclaré dans une interview qu’elle avait beaucoup de chance que son cancer ait été diagnostiqué tôt et que son cauchemar se soit terminé rapidement sans avoir à endurer une chimiothérapie. Elle invite toutes les femmes à être vigilante avec leur corps et à apprendre à le connaitre, elle sait parfaitement que cela peut être une question de vie ou de mort.

Source : santeplusmag.com

Vous en dites quoi?

commentaires