Découvrez : Essayez cette prière et Allah Taâla te facilitera le mariage rapidement

1414

Lorsqu’on demanda si une invocation particulière existait pour faciliter le mariage, le Shaykh ‘Umar Ibn Hâfiz Al Husaynî (qu’Allâh l’agrée) répondit :

 » Récite l’invocation suivante présente dans le Qur°ân 100 fois par jour :

رَبِّ إِنِّي لِمَا أَنزَلْتَ إِلَيَّ مِنْ خَيْرٍ فَقِير

Rabbi innî limâ anzalta ilayya min khayrin faqîr

Seigneur, j’ai grand besoin de toute grâce dont Tu voudras bien me gratifier !  »

(source : muwasala.org)

Contexte historique de cette invocation :

Cette invocation fut dite par Sayyidunâ Mûsâ (ﷺ) et est mentionnée au verset 24 de la sourate 28 (al qasas).

Allâh (qu’Il soit exalté) dit :

 » Et lorsque Mûsâ eut atteint sa majorité et son plein développement, Nous lui donnâmes la sagesse et la connaissance. C’est ainsi que Nous récompensons les gens vertueux. * Un jour, entrant dans la ville à l’insu de ses habitants, Mûsâ y trouva deux hommes qui se battaient. L’un d’eux était de son clan et l’autre du clan adverse. L’homme qui était de son parti lui demanda son appui contre son adversaire. Mûsâ assena alors un coup de poing à ce dernier et le tua. Après quoi, il se dit en lui-même :  » C’est là l’œuvre du démon ! Il est, en vérité, un ennemi déclaré des hommes qu’il s’acharne à égarer ! * Seigneur ! J’ai été injuste envers moi-même ! Pardonne-moi !  » Allâh lui pardonna, car Il est, en vérité, l’Absoluteur, le Clément. * Mûsâ s’exclama :  » Seigneur ! Puisque Tu as été bienveillant à mon égard, je ne prêterai plus jamais assistance aux criminels !  » * Le lendemain, il se retrouva dans la ville, tremblant de peur et toujours sur ses gardes, lorsque celui qui, la veille, lui avait demandé secours l’appela de nouveau à son aide à grands cris. Mûsâ lui dit :  » Décidément, tu es un vrai égaré !  » * Et pendant qu’il se disposait à porter un coup à leur ennemi commun, celui-ci lui dit :  » Ô Mûsâ ! Veux-tu me tuer comme l’homme que tu as tué hier ? Tu ne veux donc être qu’un tyran sur Terre et non un bienfaiteur ?  » * Au même moment, accourant de l’autre bout de la ville, un homme vint dire à Mûsâ :  » Ô Mûsâ ! Les responsables sont en train de se concerter pour te tuer. Sauve-toi ! C’est un conseil loyal que je te donne.  » Pris de peur et toujours sur ses gardes, Mûsâ quitta la ville en disant :  » Seigneur ! Délivre-moi de ce peuple injuste !  » * Et ayant pris la direction de Madyan, il se dit :  » Peut-être que mon Seigneur me mettra sur la bonne voie.  » * Arrivé enfin au point d’eau de Madyan, il y trouva un attroupement de gens occupés à abreuver leurs troupeaux, pendant que deux jeunes femmes, retenant leurs bêtes, se tenaient à l’écart. Mûsâ leur demanda :  » Quel est votre problème ? « . Elles répondirent :  » Nous ne pouvons abreuver notre troupeau que lorsque les bergers seront partis, car notre père est d’un âge fort avancé.  » * Mûsâ fit alors boire le troupeau des deux jeunes filles et se retira à l’ombre et dit :  » Seigneur, j’ai grand besoin de toute grâce dont Tu voudras bien me gratifier ! « .  » (Sourate 28 – Versets 14-24)

Résultats de cette invocation :

Allâh (qu’Il soit exalté) dit :

 » Puis l’une des deux jeunes femmes revint vers lui, d’un pas timide, pour lui dire :  » Mon père voudrait te voir pour te récompenser d’avoir abreuvé notre troupeau.  » Mûsâ se rendit alors auprès du vieillard et lui raconta son histoire. Le vieillard lui dit :  » Tu n’as plus rien à craindre. Tu es désormais hors de portée des injustes.  » * L’une des deux jeunes filles dit :  » Ô père, prends-le à ton service. Tu ne pourrais trouver un autre serviteur plus fort et plus digne de confiance.  » * Le vieillard dit :  » Je voudrais te marier à l’une de mes filles que voici, à condition que tu restes huit ans à mon service. Si tu veux aller jusqu’à dix ans, libre à toi de le faire. Je ne t’imposerai rien de pénible et, s’il Allâh le veut, tu trouveras toujours en moi un homme équitable.  » * Mûsâ répondit :  » C’est convenu entre nous et, quelle que soit la période que j’accomplis, il n’y aura aucun reproche à me faire. Allâh est Garant de notre accord.  » (Sourate 28 – Versets 25-28)

Quelques enseignements importants :

A travers cela, nous voyons également quelles sont les caractéristiques importantes que toute personne devrait posséder avant d’entamer des démarches pour se marier :

– être légalement majeur(e) et spirituellement mature (lorsque Mûsâ eut atteint sa majorité et son plein développement)

– pleinement formé(e), sage et disposer de connaissances (Nous lui donnâmes la sagesse et la connaissance)

– être alerte sur la situation de la société dans laquelle on souhaite vivre et en respecter les règles (Mûsâ s’exclama :  » Seigneur ! Puisque Tu as été bienveillant à mon égard, je ne prêterai plus jamais assistance aux criminels !  » * Le lendemain, il se retrouva dans la ville, tremblant de peur et toujours sur ses gardes, lorsque celui qui, la veille, lui avait demandé secours l’appela de nouveau à son aide à grands cris. Mûsâ lui dit :  » Décidément, tu es un vrai égaré !  » / Mûsâ leur demanda :  » Quel est votre problème ? « )

– avoir un entourage sain (accourant de l’autre bout de la ville, un homme vint dire à Mûsâ :  » Ô Mûsâ ! Les responsables sont en train de se concerter pour te tuer. Sauve-toi ! C’est un conseil loyal que je te donne. « )

– être ferme dans le suivi de la justice, vis-à-vis de soi-même comme des autres (Mûsâ quitta la ville en disant :  » Seigneur ! Délivre-moi de ce peuple injuste ! « )

Et il est tout à fait possible de réciter l’invocation  » Rabbi innî limâ anzalta ilayya min khayrin faqîr  » afin d’obtenir toute chose licite et raisonnable dont on éprouve grandement le besoin.

Autres invocations :

Et mentionnons aussi les deux invocations qui furent inspirées par Allâh au Shaykh Ahmad Bambâ Ibn Muhammad (qu’Allâh l’agrée) à ce sujet et qui sont d’une grande efficacité :

Première invocation :

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ

Bismi Llâhi-r-Rahmâni-r-Rahîm

Au Nom d’Allâh, l’Infiniment Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

ﭐلْحَمْدُ لِلَّه الَّذِي قَدْجَادَ لِي بِمَا بِهِ شَكَرْتُهُ مِن نَّآئِلِ

al hamdu li Llâhi lladhî qad jâda lî bimâ bihî shakartuhû min nâ°ili

Louange à Allâh qui m’a fait grâce de ce pourquoi je Lui manifeste ma reconnaissance concernant les gracieusetés

سُبْحَانَهُ رَبًّا عَلَيَّ مَنَّا مَا لَمْ أَكُنْ أَظُنُّ أَنْ يَّمُنَّا

subhânahu Rabban ’alayya mannâ mâ lam akun azunnu an~yyamunnâ

gloire à Lui, ce Seigneur qui m’a généreusement octroyé ce à quoi je n’avais même pas songé

مِن نِّعَمٍ ظَاهِرَةٍ وَبَاطِنَهْ حَمدًا يَزِيدُنِي هِبَاتٍ سَاكِنَة

min-ni’amin zâhiratin wa bâtinah hamdan yazîdunî hibâtin sâkinah

des bienfaits manifestes tout comme occultés, [ceci est] une louange qui augmentera mes dons à perpétuité

أَشكُرُهُ جَلَّ عَلَى مَآ أَوْلَا نِيَ تَفَضُّلًا فَنِعْمَ الْمَوْلَى

ashkuruhû jalla ‘alâ mâ awlâ niya tafaddulan fa ni’ma-l-mawlâ

je Le remercie – exalté soit-Il – pour ce dont Il m’a gratifié par pure bonté, Il est vraiment Le Meilleur des alliés,

مُصَلِّيًا عَلَى الَّذِي قَدْ سَادَنَا بِفَضْلِهِ وَلِلصَّلَاحِ قَادَنَا

musalliyan ‘ala-l-ladhî qad sâdanâ bi fadlihi wa li-s-salâhi qâdanâ

tout ceci en priant sur celui qui est clairement notre chef de par sa faveur et qui vers la vertu, nous a guidé

أَزْكَى صَلَاةٍ بِسَلَامٍ سَآئِقَه لِيَ سَرِيعًا ذَاتَ دِينٍ فَآئِقَه

azkâ salâtin bi salâmin sâ°iqah liya sarî’an dhâta dînin fâ°iqah

ceci par la plus pure des prières et des salutations – qui attireront vers moi incessamment une conjointe d’une piété surpassant [les autres en présence] –

وَآلِهِ وَصَحْبِهِ وَالتَّابِعِين هَذَا وَهَبْ لِي مِن لَّدُنْكَ يَامُعِين

wa âlihî wa sahbihî wa-t-tâbi’în hâdhâ wa hab lî min~lladunka yâ Mu’în

ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ceux qui les suivirent. Ainsi, donne-moi, venant de Toi, ô Celui qui offre l’assistance,

ذُرِّيَّةً طَيِّبَةً تُجَدِّدُ نَهْجَ النَّبِيِّ الْمُصْطَفَى تَجْتَهِدُ

dhurriyyatan tayyibatan tujaddidu nahja-n-Nabiyyi-l-Mustafâ tajtahidu

une descendance pieuse qui renouvelle la voie du Prophète Elu, et est dévouée

سُق لِي بِجَاهِهِ وَلُودًا مُنجِبَه تَلِدُ عَارِفًا عَلِيَّ مَرْتَبَه

suq lî bi jâhihî walûdan munjibah talidu ‘ârifan ‘aliyya martabah

attire vers moi, par sa grâce, une femme à la fécondité bénie qui engendrera un Connaissant au grade élevé

وَكُفَّنِي وَكُفَّهَا الشَّيْطَانَا وَلِيَ هَبْ وَهَبْ لَهَا الْأَمَانَا

wa kuffanî wa kuffaha-sh-shaytânâ wa liya hab wa hab laha-l-amânâ

et préserve moi, ainsi que elle, du diable et accorde-moi, ainsi qu’à elle, la sécurité

وَلْتَجْعَلَنْهَا ذَاتَ خَيْرٍ وَجَمَالْ وَذَاتَ يُمْنٍ وَذَكآءٍ وَكَمَالْ

Wa-l-taj’alanhâ dhâta khayrin wa jamâl wa dhâta yumnin wa dhakâ°in wa kamâl

et fais d’elle une femme pieuse et belle, bénie, intelligente et accomplie

وَذَاتَ أَخْلَاقٍ حَسِينَةٍ وَذَاتْ عِبَادَةٍ خَالِصَةٍ إِلَى الْوَفَاةْ

wa dhâta akhlâqin hasînatin wa dhât ‘ibâdatin khâlisatin ila-l-wafât

détentrice de bons caractères et d’une dévotion pure jusqu’à l’agonie

وَلْتَجْعَلَنْهَا يَا إَلَهِي صَالِحَه تَلِدُ مَن يَّعْمَلُ بَعْدُ صَالِحَه

Wa-l-taj’alanhâ yâ Ilâhî sâlihah talidu man~yya’malu ba’du sâlihah

et fais qu’elle soit, ô mon Dieu, vertueuse et qu’elle engendrera une progéniture aux excellentes actions

وَلْتَجْعَلَنْهَا جُنَّةً عَنِ الذُّنُوب جَمِيعِهَا وَالْغَفَلَاتِ يَامُجِيب

Wa-l-taj’alanhâ junnatan ‘ani-dh-dhunûb jâmî’ihâ wa-l-ghafalâti yâ Mujîb

et fais qu’elle soit une protection, un barrage à l’encontre des péchés, sans exception, ainsi que vis-à-vis de toute insouciance, ô Toi qui exauce les supplications

وَلتَجْعَلَنْهَا سَبَبَ السَّعَادَه بِجَاهِ مَن سَادَ جَمِيعَ السَّادَه

Wa-l-taj’alanhâ sababa-s-sa’âdah bijâhi man sâda jamî’a-s-sâdah

et fais qu’elle soit une source de bonheur par la haute considération portée à celui qui est au-dessus de tous les nobles seigneurs

صَلَّى عَلَيهِ اللهُ مَا أَجَابَا دُعَاءَ شَاكِرٍ دَعَا الْوَهَّابَا

sallâ ‘alayhi Llâhi mâ ajâbâ du’â°a shâkirin da’a-l-Wahhâbâ

qu’Allâh prie sur lui autant qu’Il exauce la prière d’un reconnaissant qui implorant Le Généreux Donateur

وَبَارِكَن فِيهَا وَأَصْلِحْ أَمْرَهَا وَكُفَّنِي آفَاتِهَا وَضُرَّهَا

wa bârikan fîhâ wa aslih amrahâ wa kuffanî âfâtihâ wa durrahâ

Aussi, place en elle Ta bénédiction de sorte que tout ce qui la concerne soit au summum et préserve-moi de ses défauts et de tout dommage [dont elle serait l’auteur]

وَبَيْنَنَا وَفِّقْ وَكُفَّ كُلَّنَا جَمِيعَ مَا يَمْنَعُنَا مِنَ الْمُنَى

wa baynanâ waffiq wa kuffa kullanâ jamî’a mâ yamna’unâ min al munâ

établis la bonne entente entre nous et protège-nous tous de tout ce qui nous empêcherait d’atteindre nos desseins

وَاغْفِرْ جَمِيعَ مَا انجَلَى وَمَا اسْتَتَر فِينَا وَكُفَّنَا أَذَى كُلِّ بَشَر

wa ghfir jamî’a mâ njalâ wa mâ statar fînâ wa kuffanâ adhâ kulli bashar

Et pardonne tout ce qui est manifeste ou caché en nous et protège-nous de la malveillance de tout être humain

وَطَوِّلَن عُمُرَنَا فِي الدِينِ وَلَا تَزَل قَائِدَنَا فِي حِينِ

wa tawwilan ‘umuranâ fi-d-dîni wa lâ tazal qâ°idanâ fî hîni

Allonge notre vie dans la religiosité et ne cesse jamais d’être notre Guide à toute heure

وَكُن لَّنَا وَلِجَمِيعِ مَن بِيَا تَعَلَّقَت حُقُوقُهُم يَارَبِّيَا

wa kun~llanâ wa li jamî’i man biyâ ta’allaqat huqûquhum yâ Rabbiyâ

Sois à nos côtés ainsi qu’auprès de tous mes ayant-droits ô mon Seigneur

مِن زَوجَةٍ اَو وَّلَدٍ اَو خَادِمِ اَو أَجٍ اَو أُختٍ بِجَاهِ الهَاشِمِي

min zawjatin aw-waladin aw khâdimi aw akhin aw ukhtin bi jâhi-l-Hâshimî

qu’il s’agisse d’une épouse, d’un enfant, d’un serviteur, d’un frère ou d’une sœur, ceci par la haute considération portée au Hâshimî

صَلَّى عَلَيهِ رَبُّنَا الْمُجِيبُ وَالْآلِ وَالصَّحْبِ وَمَن يُّجِيبُ

sallâ ‘alayhi Rabbuna-l-Mujîbu wa-l-âli wa-s-sahbi wa man~yyujîbu

que prie sur lui notre Seigneur L’Exauceur, sur la famille [prophétique], les compagnons, ainsi que sur ceux qui prirent son parti

مَا دَامَ مَن يَّدعُو الْكَرِيمَ وَحْدَهْ بِفَضْلِهِ يَنَالُ مِنهُ قَصْدَهْ

mâ dâma man~yyad’u-l-Karîma wahdah bi fadlihi yanâlu minhu qasdah

tant que celui qui prie Le Généreux dépourvu d’associé verra son vœu réalisé par Sa grâce venant de Lui.

اَللَّهُمَّ صَلِ عَلَى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ وَعَلَى آلِ سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ وَسَلِّمْ تَسلِيمًا

Allâhumma salli ‘alâ Sayyidinâ Muhammadin wa ‘alâ âli Sayyidinâ Muhammadin wa sallim taslîmâ

Ô Allâh prie sur notre seigneur Muhammad ainsi que sur la famille de notre seigneur Muhammad et adresse-lui Tes salutations

Seconde invocation :

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ

Bismi Llâhi-r-Rahmâni-r-Rahîm

Au Nom d’Allâh, l’Infiniment Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

وَصَلَّى اللهُ عَلَى سَيِّدِنَا وَمَولَانَا مُحَمَّدٍ وَعَلَى آلِهِ وَصَحبِهِ وَسَلَّم

wa salla Llâhu ‘alâ Sayyidinâ wa Mawlânâ Muhammadin wa ‘alâ âlihi wa sahbihi wa sallam

et que la Prière d’Allâh soit sur notre seigneur et maître Muhammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons, et salue-les.

رَبَّنَا هَبْ لَنَا مِنْ أَزْوَاجِنَا وَذُرِّيَّاتِنَا قُرَّةَ أَعْيُنٍ وَاجْعَلْنَا لِلْمُتَّقِينَ إِمَاماً

Rabbanâ hab lanâ min azwâjinâ wa dhurriyyâtinâ qurrata a’yunin wa j’alnâ li-l-muttaqîna imâmâ

Notre Seigneur ! Accorde-nous la fraîcheur des yeux en nos épouses et en notre descendance, et place-nous en tête de ceux qui craignent Dieu (25:74)

يَارَبَّنَا يَارَبَّنَا يَارَبَّنَا يَارَبَّنَا يَارَبَّنَا يَاحِبَّنَا

yâ Rabbanâ yâ Rabbanâ yâ Rabbanâ yâ Rabbanâ yâ Rabbanâ yâ Hibbanâ

Ô notre Seigneur ô notre Seigneur ô notre Seigneur ô notre Seigneur ô notre Seigneur ô notre Bien-Aimé

وَجِّهْ لَنَا ذَوَاتَ دِينٍ فَائِقَاتْ وَلْتَكْفِنَا الْعِدَى مَعًا وَالْبَائِقَاتْ

wajjih lanâ dhawâta dînin fâ°iqât wa-l-takfina-l-’idâ ma’an wa-l-bâ°iqât

dirige vers nous [une femme] dotée d’une excellente piété, et préserve-nous tous des ennemies et des tentatrices dépravées

وَبَيْنَنَا وَفِّقْ مَعَ الْأَوْلَادِ يَامَالِكَ الْعِبَادِ وَالْبِلَادِ

wa baynanâ waffiq ma’a-l-awlâdi yâ Mâlika-l-’ibâdi wa-l-bilâdi

établis la bonne entente entre nous et les enfants, ô Toi Le Suzerain Possesseur des gens et des contrées

وَبَارِكَنْ فِينَا وَأَصْلِحْ أَمْرَنَا يَامُذْهِبًا بِغَيْرِ رَدٍّ ضُرَّنَا

wa bârikan fînâ wa aslih amranâ yâ Mudh-hiban bi ghayri raddin durranâ

place Ta bénédiction en nous et fais en sorte que sois bonnes nos affaires, ô Toi qui fait partir nos maux d’une manière perpétuelle

لَنَا اسْتَجِبْ يَاخَالِقَ الْكِبَارِ وَجُملَةِ الصِّغَارِ أَنْتَ الْبَارِي

lanâ-stajib yâ Khâliqa-l-kibâri wa jumlati-s-sighâri Anta-l-Bârî

exauce-nous, ô Créateur des grands et de tous les petits, Tu es vraiment le Novateur [créant sans préalables modèles],

وَهَبْ لَنَا ذُرِّيَّةً تُدِيمُ ﭐلْعَمَلَ الصَّالِحَ يَاقَدِيمُ

wa hab lanâ dhurriyyatan tudîmu al-’amala-s-sâliha yâ Qadîmu

et octroie-nous une descendance qui ne cessera de pratiquer de bonnes œuvres, ô Toi le Pré-éternel

آمِين يَارَبَّ العَالَمِين

Âmîn yâ Rabba-l-’âlamîn

Ainsi soit-il ô Seigneur des mondes

سُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ وَسَلَامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ وَالْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِين

Subhâna Rabbika Rabbi-l-’izzati ‘ammâ yasifûna wa salâmun ‘ala-l-mursalîna wa-l-hamdu li Llâhi Rabbi-l-’âlamîn

Gloire à ton Seigneur, le Seigneur de la Toute-Puissance, qui est bien au-dessus de ce qu’ils Lui attribuent, que la Paix soit sur les Messagers, et Louange à Allâh, le Seigneur des mondes !

Ces deux dernières invocations sont à réciter conjointement tous les jours, sans modalités particulières. La plupart des résultats viennent en moyenne au bout de 2 à 3 mois.

Vous en dites quoi?

commentaires