Mohamed Salah, star de Liverpool, et sa déclaration choquante concernant le Ramadan le jour de la finale de la Ligue des champions face au Real Madrid

280

FOOTBALL – Meilleur buteur du Championnat d’Angleterre et auteur de buts fondamentaux en Ligue des champions, Mohamed Salah sera forcément attendu au tournant samedi soir, lors de la finale face au Real Madrid. Mais l’attaquant star de Liverpool pourrait être diminué.

Plus la peine de partir à la recherche de la nouvelle star : auteur de 32 buts en 36 matchs de Premier League, et de 11 buts en 14 matchs de Ligue des champions avec Liverpool cette saison, dont certains particulièrement fins techniquement et spectaculaires, l’Égyptien Mohamed Salah, en est arrivé au point où nombre d’observateurs le considèrent comme un vainqueur probable du prochain Ballon d’or, en concurrence avec son prochain adversaire, Cristiano Ronaldo.

Mais le duel à distance entre ces deux-là, ce samedi à Kiev lors de la finale de la compétition-reine du foot européen face au Real Madrid, pourrait s’avérer inégal.

Trois veaux sacrifiés
Le quotidien égyptien Al-Masri Al-Youm indique en effet ce jeudi que l’attaquant n’a pas l’intention de déroger au Ramadan le jour de cette finale si attendue, et ce bien que la religion autorise les athlètes professionnels à décaler le jeûne jusqu’à une période plus propice. Mohamed Salah n’en a cure, lui qui a commencé son Ramadan en même temps que tout le monde, le 16 mai, et tient à le poursuivre jusqu’au bout. « Je ne veux pas faire un Ramadan par défaut, affirme l’attaquant. Cela n’affectera pas mes performances. Au contraire, mon jeu sera meilleur, parce que je serai plus propre à l’intérieur. »

Les nutritionnistes ne sont toutefois pas de cet avis. Jesús Muñoz, celui cité par le journal espagnol Marca, qui consacre ce jeudi un article au sujet, assure que « même s’il se sent plus propre, il sera moins préparé à un exercice physique. S’il fait un Ramadan classique, sans manger ni boire une goutte d’eau, fatalement, il sera moins performant. Dans un match aussi exigeant physiquement, chaque ballon lui coûtera plus qu’à un autre ». Des propos que Mohamed Salah a sans doute déjà entendus, et qui n’ébranleront pas sa foi. D’ailleurs, ses parents, comme à leur habitude à chaque grand match disputé par le fiston, sacrifieront trois veaux pour lui porter bonheur. Et si c’était juste ça, le secret de la saison ébouriffante de l’Égyptien ?

Source : https://www.lci.fr/

Vous en dites quoi?

commentaires