Ce que le gardien de but de la Tunisie fait pour rompre le jeûne du Ramadan à l’heure prévue est vraiment choquant

197

Etendu de tout son long sur la verte pelouse, au moment même où le soleil déclinait à l’horizon, Mouez Hassen, le gardien de but des Aigles de Carthage, aurait-il fait semblant d’être blessé pour permettre à ses co-équipiers de recharger leurs accus en temps et en heure ?

Assaillis par le doute devant une scène qui s’est produite à deux reprises avec un timing parfait, au cours des deux matches de préparation de la Tunisie contre le Portugal et la Turquie, des internautes tunisiens, intrigués et amusés à la fois, en ont acquis la ferme conviction : Mouez Hassen, malgré tout son talent d’acteur, leur est apparu comme un blessé imaginaire qui s’est allongé devant ses cages de but, précisément à l’heure de rompre le jeûne du Ramadan, afin d’offrir une pause revigorante à son équipe.

A son signal, lorsqu’il s’est couché sur le terrain, ses co-équipiers, et lui-même, ne se sont pas fait prier pour se déshydrater et se sustenter, avant de revenir pleins de vigueur et d’égaliser face à leurs adversaires quelque peu déconfits.

A ceux qui n’y ont vu que du feu, le tweet malicieux de Mouez Hassen, accompagné de smileys qui semblent sourire à sa supercherie, devrait leur ouvrir les yeux : « J’avais mal fréro », a-t-il écrit, à la manière d’un gros clin d’œil complice adressé à ses fans.

 

 

 

Vous en dites quoi?

commentaires