Que se passe-t-il dans notre corps, une heure après avoir mangé un Big Mac ?

93

Une heure après avoir ingurgité un hamburger, votre corps va passer par diverses étapes.


Durant les dix premières minutes, le hamburger qui fait près de 510 calories, va augmenter considérablement le taux de sucre dans le sang. Ensuite, il ne faudra que vingt petites autres minutes pour que les taux de sucre et de sodium ravagent votre corps. Et comme on le sait, le sucre et le sel peuvent provoquer l’obésité, le diabète et quelques autres maladies cardiaques.
Au bout de trente minutes, les 970 milligrammes de sodium contenus dans le burger aux Etats-Unis, (aux alentours de 450 mg en Europe) vont suffire à déclencher les symptômes de la déshydratation. Une haute teneur en sel est dangereuse pour les reins qui auront du mal à éliminer cette surdose. Le cœur bat plus vite, avec un risque d’hypertension artérielle.
Après 40 minutes, le corps et le cerveau, confrontés à des doses importantes de sucres et de graisses, vous réclament à manger, le pic d’insuline est au maximum.

Puis arrive enfin le temps de la lente digestion, soit une heure après avoir ingurgité votre burger. Selon une infographie réalisée par le « Fast Food Menu Price »(FFMP), il faut « Normalement, 24 à 72 heures pour digérer de la nourriture. Cependant, les hamburgers mettent plus de temps à passer dans le système digestif parce qu’ils sont plus gras », lit-on.
« Après avoir mangé un BigMac, cela peut prendre plus de trois jours pour le digérer. Cela prend approximativement 51 jours de digérer les acides gras trans », ajoute le FFMP qui conseille vivement aux consommateurs de manger des hamburgers de manière occasionnelle.
Ce graphique réalisé en 2015 au Royaume-Uni, a déclenché les foudres de la chaîne de fast food, McDonalds. Interrogé par le DailyMail, le porte-parole de l’enseigne ne cache pas son irritation. Selon lui, les chiffres diffusés par ce collectif sont bien loin de la réalité.

« Nous publions l’information nutritionnelle de tous les composants de notre menu. C’est une honte de voir des chiffres et des informations inexactes être diffusées sur Internet. Nous avons supprimé tous les acides gras trans artificiels de nos menus, l’emblématique Big Mac contient pas ni colorants ni arômes artificiels. (..) Depuis plus de 10 ans, nous améliorons nos recettes pour réduire les teneurs en sel et en sucre. Pour le Big Mac, cette réduction a été de 22% ». A déclaré le porte-parole de Mac Do hors de lui.

Pourtant une expérience menée en 2004 par Morgan Spurlock démontre tout le contraire. Durant trente jours, Morgan s’est nourri matin, midi et soir chez McDonald’s. Il prend onze kg et commence à avoir divers problèmes de santé. Un mois horrible qui va tout de même lui donner une idée géniale, celle de réaliser le film Super Size Me (littéralement « Grossis-moi »). Le film fait un carton aux Etats-Unis et contribue à mettre en lumière les conséquences des excès de junk food. L’occasion pour la chaîne américaine de supprimer l’énorme hamburger « Super Size » de sa carte.

source : https://www.alnas.fr/

Vous en dites quoi?

commentaires