Les Miracles du Coran – L’Empreinte Digitale

195

LE CARACTÈRE UNIQUE DE L’EMPREINTE DIGITALE

L’empreinte digitale, qui est la configuration visible que la peau prend sur le bout du doigt, est absolument unique. Chaque personne vivant sur terre a des empreintes digitales uniques. Tous les hommes qui ont vécu jusqu’à aujourd’hui ont toujours eu des empreintes digitales différentes. De plus, ces empreintes restent intactes durant toute la vie à moins qu’un accident ne survienne à la personne à qui elles appartiennent.

C’est pourquoi l’empreinte digitale est reconnue comme étant une sorte de « carte d’identité » très importante et elle est largement utilisée dans ce sens sur terre.

Les empreintes digitales de chaque individu ayant vécu sur terre sont toutes uniques.

Il y a de cela deux siècles, la fonction de l’empreinte digitale n’était pas si importante, car ce n’est qu’à la fin du 19ème siècle que l’on a découvert que toutes les empreintes digitales étaient distinctes les unes des autres. En 1880, Henry Faulds, un scientifique anglais, a souligné, dans un article édité dans Nature, que les empreintes digitales des gens ne subissaient aucun changement durant toute leur vie. Ainsi, des suspects pouvaient être reconnus coupables grâce aux empreintes digitales qu’ils laissaient sur des surfaces telles que le verre. En 1884, un meurtre a été pour la première fois résolu grâce au moyen d’identification que les empreintes digitales avaient fourni aux enquêteurs. Depuis, les empreintes digitales sont devenues une méthode importante d’identification. Cependant, avant le 19ème siècle, il est clair que personne n’avait jamais pensé au fait que la forme onduleuse du bout du doigt ait eu une quelconque signification.

Au 7ème siècle déjà, le Coran a précisé que les bouts des doigts des êtres humains comportaient une caractéristique importante:

« L’homme, pense-t-il que Nous ne réunirons jamais ses os ?

Mais si ! Nous sommes Capable de remettre à leur place les extrémités de ses doigts. » [Le Coran, sourate AL-QIYAMAH 75:3-4]

 

Vous en dites quoi?

commentaires