Avec ces 23 Conseils votre mari devient heureux et satisfait

891

pour rendre nos époux heureuxAccueillir son mari chaleureusement : elle doit sourire, avoir une voix douce, être de bonne humeur afin qu’il se sente à l’aise et apaisé d’être auprès de sa femme.

– Avoir le repas prêt lorsqu’il rentre manger, ceci est un point important car ceci peut amener le mari à la colère et à la perte de patience.

– S’assurer qu’il dorme bien la nuit, qu’il se repose suffisamment après sa journée d’étude/travail

– S’entretenir physiquement. Ceci est primordial, car la femme doit se faire belle pour son mari, afin de lui plaire et de l’attirer. De plus il peut arriver à l’homme d’avoir des regards illicites pour les femmes dehors qui n’ont aucune pudeur. Si l’homme est satisfait de sa femme, cela l’aide à baisser le regard in shâ’a Allâh. Mettre des tenues que votre mari aime, se coiffer, se maquiller (si votre mari aime très peu de maquillage, alors faites cela), s’épiler (les aisselles, la partie pubienne, les jambes, mais pas les sourcils car cela est interdit) , avoir une bonne haleine, avoir une peau douce et parfumée, utiliser le siwâk, mettre du parfum ou du musc, faire des soins du corps et du visage, faire le lavage majeur après les menstrues pour enlever toutes traces ou odeurs, etc. Ibn ‘Abbâs ( رضي الله عنهما ) a dit : J’aime me faire beau pour mon épouse tout comme j’aime qu’elle se fasse belle pour moi, car Allâh a dit (traduction rapprochée) : « Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations »

– Patienter face à son comportement, ses erreurs « Sois patient. La fin heureuse sera aux pieux. » Hûd, v. 49.

– Le soutenir durant ses épreuves, durant les difficultés

– Ne pas se plaindre s’il arrive à votre mari d’avoir des difficultés financières.

– Être reconnaissante pour tout ce que le mari fait (le mari nous nourrit, nous loge, nous offre des cadeaux et fait tout pour subvenir à nos besoins et bien trop souvent nous ne sommes pas reconnaissantes)

– Avoir un bon comportement autant que possible, le respecter et ne pas oublier que vous avez des devoirs envers lui. Ne pas hausser le ton.

– Avoir un lien de respect avec sa mère, et ne pas le mettre dans une situation ou il est entre vous et sa mère

– Garder votre foyer sain et propre, demander avant d’inviter quelqu’un à votre domicile

– Répondre favorablement lorsque votre mari vous invite à un rapport sexuel sauf si vous avez une raison valable car le Prophète ( صلى الله عليه وسلم ) a dit dans Sahîh Al-Bukhârî : « Je jure par Celui qui détient mon âme entre Ses mains, si l’homme appelle sa femme au lit (pour des rapports charnels) et qu’elle refuse, Celui qui est au-dessus du ciel ne cesse de la maudire jusqu’à ce que l’époux soit satisfait d’elle. » (source : fatwa de al-Iftâ n°10726 ~ Shaykh Ibn Bâz/ Shaykh Al-Ghudayân/ Shaykh Ibn ‘Afîfî 19ème volume le mariage-2)

– Avoir de douces paroles envers lui, et des mots d’affections
Éduquer ses enfants convenablement en suivant le chemin du Qur’ân et de la Sunnah selon la compréhension des pieux prédécesseurs.
– Garder son foyer, ses biens.

– Ne pas dévoiler votre intimité à votre entourage, et ne pas raconter vos disputes à personne sauf dans une situation qui nécessite la réconciliation de cette manière ou l’évidence du besoin de divorcer

– Ne pas douter de la fidélité de votre mari en le questionnant ou en fouillant ses affaires si c’est un soupçon infondé injuste de votre part. Certes la femme est jalouse, mais attention de ne pas tomber dans l’excès car cela causera des disputes.

Loading...

– Conseiller votre mari si il est dans une erreur évidente avec douceur et ne demandez le divorce qu’avec une bonne raison (tel que le délaissement de la prière ou autre péché majeur nuisible/incessant). Le divorce est détestable. Al-Wazîr a dit : « Il y a unanimité sur le fait que le divorce est blâmable pour la bonne rectitude du couple, en dehors de Abû Hanîfah qui considère que cela est interdit pour le maintien de cette bonne rectitude. » Tawdhîh Al-Ahkâm Min Bulûgh Al-Marâm du Shaykh ‘Abdullâh Al-Bassâm, 5/532-533

– Ne pas le forcer à vous acheter des choses dont vous pouvez vous passer surtout si vous devez faire la Hijrah (émigrer à vie en pays Musulman)

– Répondre aux questions lorsque votre époux vous questionne, ne pas mentir, être honnête et reconnaître ses torts.

– Ne pas empêcher votre mari si il le souhaite de se marier à une femme en plus de vous si elle est droite (qu’elle soit musulmane ou parmi les gens du livre) et qu’il peut l’entretenir « Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule*, ou des esclaves que vous possédez. Cela, afin de ne pas faire d’injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille). » (Sourate An-Nissâ verset 3) car vous vous opposez à la permission d’Allâh de la polygamie (autorisation à l’homme seulement d’avoir plusieurs épouses) dans Sourate An-Nissâ. Le sujet est plus détaillé ici ou ici. *Ce qui veut dire que si vous êtes dans ce cas alors vous ne devez vous marier qu’à une seule femme ou avoir des esclaves que vous possédez car être juste envers les esclaves (femmes non-libres) n’est pas obligatoire. Attention mes soeurs, de ne pas détester ce qu’Allâh a autorisé car vous suivez vos passions Shaykh Sâlih Al-Fawzân a aussi dit : «Il n’est pas permis au musulman de mépriser ce qu’Allâh a légiféré et en faire dégoûter les gens car cela est considéré comme une apostasie à la religion musulmane! Allâh dit à ce sujet: «C’est parce qu’ils ont de la répulsion pour ce qu’Allâh a fait descendre. Il a donc rendu vaines leurs œuvres .» (Sourate 47 Verset 9) Shaykh continue : « La raison à cela, c’est l’influence des propagandistes non-croyants qui ont de la répulsion pour l’Islam, et veulent en faire fuir les gens, en faisant planer les ambiguïtés, pour ainsi faire accroître les suspicions des musulmans, pour qui la législation islamique reste obscure, et parmi les plus grands principes de cette législation, la polygamie dont on dénombre plusieurs intérêts plus nombreux pour la femme que pour l’homme. » (Texte tiré de Fatâwa sur la femme musulmane page 692.)

– Ne pas dépenser l’argent sans l’accord du mari, la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) « Il n’est pas permis à la femme de disposer librement de ses biens sans la permission de son mari »

– Faire des du’â pour qu’Allâh préserve votre couple et vous préserve de toutes causes qui mènent à l’égarement ou au divorce.

Astuces-hijab.com

Vous en dites quoi?

commentaires