Voici les trois choses qu’Allah aiment chez Son serviteur

108

Le Prophète ﷺ a dit :
« Parmi les biens de votre monde, il m’a été donné d’aimer trois choses : le parfum, les femmes et – la fraîcheur de mes yeux – la prière. »
Ce faisant, ses Compagnons qu’Allah les agrées étaient assis près de lui.

Abû Bakr qu’Allah l’agrée dit alors: « Tu as dit vrai, ô Messager d’Allâh ! Quant à moi, parmi les biens de ce monde, il m’a été donné d’aimer trois choses : contempler le visage du Messager d’Allâh , dépenser ma fortune pour la cause du Messager d’Allâh et que ma fille [ Âïsha] soit l’épouse du Messager d’Allâh. »

‘Umar qu’Allah l’agrée dit: « Tu as dit vrai, ô Abû Bakr ! Quant à moi, parmi les biens de ce monde, il m’a été donné d’aimer trois choses : ordonner le bien, interdire le mal et porter de vieux habits. »

‘Uthmân qu’Allah l’agrée dit à son tour: « Tu as dit vrai, ô ‘Umar ! Quant à moi, parmi les biens de ce monde, il m’a été donné d’aimer trois choses : rassasier celui qui a faim, habiller le dévêtu et lire le Coran. »

‘Alî qu’Allah l’agrée dit alors:  » Tu as dit vrai, ô ‘Uthmân ! Quant à moi, parmi les biens de ce monde, il m’a été donné d’aimer trois choses : être au service de l’invité, jeûner en été et frapper de l’épée. »

 

Sur ces entrefaites, Jibrâ’îl paix sur lui vint les rejoindre et dit : « Allâh le Très-Haut m’envoie auprès de toi [Muhammad] et t’enjoint de m’interroger sur mes préférences, si j’avais été des gens de ce monde.  »
[Muhammad] lui demanda: « Quels sont ceux, parmi les biens de ce monde, que tu aimes le plus ?  »
Il répondit :  » Ramener les égarés sur le droit chemin, fréquenter les dévots esseulés et aider les familles en difficultés. »

[Jibrâ’îl] ajouta : « Quant à Allâh le Maître de la Puissance et de la Majesté, Il aime trois choses chez Son serviteur : qu’il donne de ce qu’il peut, qu’il pleure quand il regrette et qu’il soit endurant dans la pauvreté ». »

[Cité par Ibn Hajar al Asqalani dans son Livre des Prédispositions au Jour Dernier.]

Le hadith dans son entièreté est mentionné dans المنبهات على الاستعداد ليوم المعاد. de l’éminent Ibn Hajar Al’Asqalani

Vous en dites quoi?

commentaires