Ya Allah : Regardez ce que dit notre prophète à propos le jeûne du mois de Cha’ban.

299

Aujourd’hui, nous rentrons dans le mois de Cha’ban, le mois qui précède celui de Ramadan. C’est durant ce mois que le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) jeûnait le plus.

‘Aïsha, que Dieu l’agrée, dit :

Le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) ne jeûnait pendant aucun mois plus qu’il ne jeûnait pendant celui de Cha’ban. Il jeûnait entièrement Cha’ban.

Dans une autre version :

Il jeûnait entièrement Cha’ban sauf quelques jours. (al-Boukhari et Mouslim).

Ousama ibn Zeyd dit un jour au Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) :

Ô Messager de Dieu ! Je ne t’ai jamais vu jeûner pendant un mois comme tu jeûnes pendant Cha’ban ? Il dit : « C’est à mois que les gens négligent. Situé entre Rajab et Ramadan, c’est un mois pendant le quel les œuvres sont élevées vers le Maître des mondes, et j’aime que mes œuvres soient élevées alors que je suis en état de jeûne » (Abou Daoud et an-Nasa-y).

Ainsi, le jeûne permet au serviteur de se rapprocher de son Seigneur. Il permet au jeûneur d’être digne de voir ses œuvres acceptées par Dieu. Par ailleurs, des hadiths évoquent particulièrement le mérite de la nuit médiane de Cha’ban. En effet, Mou’adh ibn Jabal rapporte que le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) dit :

Dieu regarde toutes ses créatures la nuit de la moitié de Cha’ban. Il accorde alors son pardon à toutes ses créatures à l’exception d’un idolâtre ou d’un querelleur (at-Tabarani et Ibn Hibban).

Ainsi, pendant cette nuit, Dieu regarde ses créatures d’un regard plein d’affection, de miséricorde et de pardon. Bien que Allah ne saurait être distrait à l’égard de ses créatures ne serait ce que d’un clin d’œil, durant le mois de Cha’ban, Il a un regard plein d’amour et d’indulgence.

Ibnu Rajab a évoqué dans son livre intitulé : “lata-if al ma’arif fima limawassim al-’am min al-watha-if” que :

Le jeune de Sha’ban est meilleur que le jeune des mois sacrés et le meilleur des jeunes surérogatoires (atatawou’) c’est celui qui est proche de ramadan avant et après,et son statut par rapport au jeune de ramadan est comme celui des “sunan arrawatib” avec les prières obligatoires avant et après ; et tout comme les “sunan arrawatib” elles complètent la déficience(ou imperfection) des obligatoires (al-fara-id),

C’est la même chose pour le jeune avant et après le ramadan et tout comme les “sunan arrawatib” sont plus méritoires que des prières surérogatoires “absolu” (atatawo’ al motlaq), et bien le jeune avant et après ramadan est meilleur que celui qui se situe loin de celui-ci.

A un mois du Ramadan, il est important pour nous de se préparer, de jeûner, de faire des aumônes et de lire le Coran car Cha’ban est le mois des lecteurs. Cha’ban est un mois de préparation et d’introduction à Ramadan, il ne faut surtout pas le négliger.

Source : alnas.fr

 

Vous en dites quoi?

commentaires