Oui, le viol conjugal est réel : regardez ce qui est arrivé à cette mariée

410

Cette jeune mariée a vécu le drame le jour de sa nuit de noce, pourtant elle aimait son mari et souhaitait perdre sa virginité avec lui cette nuit-là pour lui offrir le meilleur cadeau qu’une femme peut offrir à l’homme de sa vie. Durant la cérémonie du mariage, cette mariée était souffrante, sa température était élevée et elle attendait seulement de rentrer dans la chambre de l’hôtel pour se reposer. Mais le mari n’a pas compris sa souffrance et l’a obligée à se déshabiller, il n’a pas hésité à lui enlever sa robe blanche. Elle lui a demandé d’attendre le matin, question de se sentir mieux afin de profiter à deux de ce moment unique comme il se doit.

 

La mariée ajoute qu’après quelques minutes de lutte, elle ne se souvenait plus de la suite, tout ce dont elle se rappelait c’est que quelques instants après, elle avait du sang partout ! Elle a donc compris qu’elle n’était plus vierge…

 

Cette jeune mariée raconte sa souffrance en larmes car elle espérait tellement passer cette nuit avec beaucoup de romantisme et de douceur, elle s’est préparée longuement pour ce jour pour vivre un moment exceptionnel. Mais le comportement de son mari était des plus inattendus, une barbarie qui a marqué sa vie à jamais.

Le viol conjugal est un crime
1/3 des femmes victimes de violences au sein du couple sont violées par leur conjoint. En France, seulement 2 % d’entre elles portent plainte ! Il faut noter que le viol conjugal peut donner suite à une peine de 20 ans d’emprisonnement en présence de certaines circonstances aggravantes, de 30 ans si le viol a causé le décès de la victime.

Selon le Docteur Mukwege, qui a été distingué par le prix Human rights First en 2013, violer n’est pas une relation sexuelle, c’est un déni de son humanité, de celle de la personne violée, c’est lui refuser d’être propriétaire de son corps, de son psychisme…

L’homme utilise souvent la menace pour violer sa partenaire, il va commencer par dire que si elle refuse c’est qu’elle ne l’aime pas, ensuite il va prétendre qu’il est évident que l’homme soit dans le besoin continu d’avoir des relations sexuelles. Certains vont même jusqu’à menacer leur partenaire que si elle ne se soumet pas au devoir conjugal, ils vont devoir aller voir ailleurs !
A force d’insister et de culpabiliser, la femme se sent perdue et ne sait plus distinguer entre ce qu’est un viol de ce qui ne l’est pas.

Vous en dites quoi?

commentaires