Royaume-Uni : le long calvaire d’un jeune syrien à l’école. Son agresseur, âgé de 16 ans, a été inculpé

168

Harcelé, moqué, insulté et, comble de l’odieux, agressé sauvagement par l’un de ses camarades de classe, mû par une haine implacable, le long calvaire enduré par Jamaal, un jeune syrien de 15 ans ayant trouvé refuge au Royaume-Uni en 2016 avec les siens, après avoir fui les affres de la guerre, a atteint son paroxysme le 25 octobre dernier.

C’est derrière les murs de son école située à Huddersfield, dans le West Yorkshire, que le malheureux adolescent a subi, en silence et pendant plusieurs mois, des humiliations à caractère islamophobe qui sont allées crescendo au fil des jours, jusqu’à être victime d’une cruelle persécution qui a culminé dans la violence, et ce, dans l’indifférence générale.

Une indifférence coupable qui, depuis ce sombre après-midi automnal, n’en finit pas de heurter les consciences de l’autre côté de la Manche, à mesure que les images de l’attaque qui a brutalement couché Jamaal au sol, alors qu’il était diminué physiquement par son bras plâtré, sont devenues virales, soulevant l’indignation de tous ceux qui les ont visionnées.

Son bourreau et principal harceleur, Bailey McLaren, si jeune et déjà nourri aux thèses de l’extrême droite et conditionné pour haïr les musulmans, a été filmé par un élève en train de le bousculer, avant de lui sauter à la gorge, de le maintenir au sol en l’étranglant, tout en criant « Je vais te noyer ». La scène insupportable s’est passée sous les yeux de toute une classe qui, ce jour-là, s’est rendue coupable de non-assistance à personne en danger.

Outrés, de nombreux militants associatifs, auxquels se sont jointes des célébrités des réseaux sociaux, ont largement partagé la vidéo pour mieux dénoncer l’interminable cauchemar vécu par le jeune Jamaal en plein cœur du royaume britannique, jusqu’à en perdre le sommeil et être en proie à des crises d’angoisse.

Sensibles à sa souffrance silencieuse qui vient accabler un peu plus une famille syrienne, déjà passablement fragilisée par la précarité de sa situation, ils ont lancé une grande campagne GoFundMe, sous l’impulsion de Mohammed Tahir, pour leur venir en aide. En moins de deux jours, près de 90 000 euros furent récoltés.

Pendant ce temps-là, l’agresseur de Jamaal, âgé tout juste de 16 ans, après avoir été interrogé par la police, apprenait qu’il devra répondre prochainement de son « agression raciste caractérisée » devant le tribunal pour adolescents de Leeds, ainsi que l’a rapporté The Independent.

 

source : oumma.com

Vous en dites quoi?

commentaires