Une maman et son bébé étaient donné pour mort pendant l’accouchement puis ils reviennent à la vie

199

Des fois, lorsque les choses tournent au drame, que la vie bascule et que l’on pense que tout est fini, la situation peut changer et tout peut rentrer dans l’ordre pour une fin heureuse.

La plupart du temps, lorsque ces revirements finissent plutôt bien, on devient reconnaissants d’avoir gardé ce que l’on chérissait le plus et cela peut concerner notre richesse, notre santé ou encore les membres de notre famille les plus proches. Mike Hermanstorfer, en a fait l’expérience avec sa femme Tracy âgée de 33 ans, enceinte et en très bonne santé.

Le cauchemar a commencé vers 12h30, la veille de Noël. Tracy, en plein accouchement à l’hôpital a subi un arrêt cardiaque. Mike en était dévasté. Il venait de perdre sa femme et son bébé. Les médecins sont restés perplexes face à cette situation car elle était très rare. Tracy était en parfaite santé et il y avait peu d’indices sur ce qui aurait causé son arrêt cardiaque. Aussitôt, le code bleu a été déclenché pour commencer la réanimation, ils devaient agir rapidement pour refaire battre son cœur d’autant plus que son bébé était dangereusement proche de la mort. Les médecins se battaient pour la réanimer à l’aide de compressions thoraciques mais sans résultat, elle ne réagissait pas. Quatre minutes plus tard, craignant pour la vie du bébé, ils ont décidé de pratiquer une césarienne d’urgence. Cette pratique est appelée « la règle des quatre minutes », puisque si Tracy n’était pas ressuscitée dans les 4 à 5 minutes, elle risquait une lésion cérébrale mais ce qui était aussi grave est que la chance de survie du bébé était quasiment nulle.

Les médecins l’ont rapidement transportée dans une salle d’opération pour effectuer la césarienne. Par la suite, le personnel s’est attelé à réanimer le bébé qui a fini par pousser un gémissement et revenir à la vie. C’était le plus beau cri que Mike n’ait jamais entendu. Quelques instants après la naissance de son fils, Tracy a pris une timide gorgée d’air, son pouls était à peine perceptible, mais il battait. Presque aussi soudainement qu’elle était morte, elle était de nouveau vivante. Tracy était également sauvée et hors de danger. Mike était passé du chagrin et du désespoir de perdre deux personnes, à la joie de les retrouver.

Le Dr Michael Greene, directeur de l’obstétrique au Massachusetts General Hospital, était perplexe quant au cas de Tracy et essayait de comprendre la raison qui aurait pu causer son arrêt cardiaque. De par son expérience, il a estimé que Tracy pouvait avoir une embolie amniotique, une condition dans laquelle le liquide dans lequel baigne le bébé dans l’utérus s’infiltre dans le sang de la mère. Il pourrait également s’agir d’une embolie pulmonaire, dans laquelle un caillot de sang dans la jambe se détache et se loge dans les tissus pulmonaires. Ces deux conditions font chuter la pression artérielle, la fréquence cardiaque et les niveaux d’oxygène dans le sang. C’était précisément ce qui était arrivé à Tracy.

Après ce tragique événement, tout ce que voulaient Les Hermanstorfers c’est de savourer la vie à nouveau et surtout profiter de la fête de Noël avec le reste de leurs enfants, Austin, 11 ans et Cannon, 3 ans.

Rien n’est acquis dans la vie. On ne sait jamais ce que la vie peut nous réserver. Mais une chose est certaine : rien n’est jamais terminé. Certains diront que c’est le miracle de la vie, d’autres diront que c’est la chance. Quoiqu’il en soit, nous suivons notre destin.

Source : https://www.santeplusmag.com

Vous en dites quoi?

commentaires