Les signes et symptômes de celui qui est victime de l’envie ainsi que la manière de soigner ce mal selon le coran et le sunna

208

Ce qui peut aider à faire la différence entre les malheurs provoqués par l’envie de ceux qui ont d’autres causes, c’est la connaissance des effets de l’envie et du mauvais œil :

Dans la plupart des cas, les effets d’une maladie provoquée par le mauvais œil ressemblent à ceux des maladies physiques comme les problèmes d’articulations, l’apathie, l’insomnie, les boutons ou encore les ulcérations cutanées, la différence est que les soins de la médecine classique n’ont aucun effet sur la première ; parmi les autres effets il y a le fait que le malade s’éloigne de son conjoint et de sa maison, qu’il devienne associable ou qu’il n’ait plus de goût pour les études ; on retrouve en outre certains symptômes propres aux maladies psychologiques ; on peut remarquer également une certaine pâleur du visage due au fait que le sang circule mal dans les veines du visage, de même qu’un malade atteint du mauvais œil se sent oppressé, il soupire et gémit beaucoup, il a des trous de mémoire, il ressent un poids à l’arrière de la tête ainsi que sur les épaules ; en sus, la plupart des malades du mauvais œil ressentent des picotements dans les mains et les pieds, de même qu’ils sont sujets à la fièvre et ont l’extrémité des membres froide.

En ce qui concerne les effets de l’envie voici ce que dit ‘Abd al-Khâliq al-‘Attâr : « Les effets de l’envie apparaissent sur l’argent, le corps ou encore la famille, et ce, selon leur objet ; ainsi, si l’envie concerne l’âme d’une personne, alors cette dernière pourra être atteinte par une maladie psychologique, par exemple, un individu atteint par l’envie pourra être dégoûté d’aller à l’école, à l’université ou au travail, cette envie aura pour effet de le bloquer dans l’apprentissage de la science ou de ses leçons, il n’arrivera plus à mémoriser et à assimiler ce qu’il doit apprendre, son niveau d’intelligence et de capacité de mémorisation diminuera beaucoup, il pourra également commencer à se replier sur lui-même, à s’isoler ou à s’écarter des membres de sa famille ou de son conjoint s’il est marié, il pourra même commencer à ne plus ressentir d’amour, de dévouement ou de sincérité envers les gens qui lui sont le plus proches, etc. »

En somme, l’envie et le mauvais œil sont deux maux qui peuvent être déterminés grâce à la connaissance de leurs effets. Par ailleurs, il faut savoir que le seul moyen de les soigner est la roqya légale, laquelle consiste en différentes choses comme : la lecture de la sourate al-Fâtiha, du verset du Trône, de la fin de la sourate al-Baqara c’est-à-dire de : « Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants […] » jusqu’à la fin de la sourate, du verset suivant : « Peu s’en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand il entendent le Coran, il disent : « Ils est certes fou ! » (Coran 68/51), la sourate al-Ikhlâs, les deux dernières sourates du Coran (al-Falaq et al-Nâs), certaines invocations prophétiques comme la parole du Prophète () suivante : « Je cherche une protection dans les Paroles parfaites d’Allah contre tout démon et tout insecte venimeux, et contre tout mauvais œil » ou bien « Au nom d’Allah, je te prémunis contre tout ce qui te ferait du mal et contre les méfaits de tout esprit ou un œil envieux, Allah te guérit, au nom d’Allah, je te prémunis ».

On peut lire ces versets et invocations directement sur le malade ou bien sur de l’eau que ce dernier pourra boire ou employer pour se laver, on agit ainsi quand on ne connaît pas l’auteur du mauvais œil, mais si ce dernier est connu, alors on lui demande de se laver ou de faire ses ablutions, puis on recueille cette eau pour laver la victime du mauvais œil comme cela nous a été ordonné par le Prophète () : « Le mauvais œil est une réalité et s’il y avait une chose qui pourrait devancer le destin se serait le mauvais œil, et si on demande de vous laver, faites-le ! » (Sahîh de Mouslim). Aïcha (Radhia Allahou Anha) a dit : « Il était ordonné à l’auteur du mauvais œil de faire ses ablutions, puis celui qui était touché par ce mauvais œil se lavait avec cette eau » (Abou Dawoud).

Et Allah sait mieux.

Source : http://www.islamweb.net/

Vous en dites quoi?

commentaires