Histoire de ‘Omar ibn al Khattab avec les 2 Anges de la Tombe

302

Le récit se trouve dans le livre Al-Inssaf de l’Imam Al Baqilani également dans le livre « Al-Hawi lil Fatawi » de l’Imam Al Suyutti et chez d’autres.

Son statut est « Mourssal / Sahih »

Mais sayiduna Omar ne dit pas : « et vous ? »

Il dit plutôt :  » je ne vous lâche pas tant que vous me dites pas qui est votre Dieu »

voici la version du livre « Al Inssaf » :

أنا الآن ؟ فقال له: نعم. فقال له: إذاً أكفيكهما.

Et il rapporta de lui que le Prophète dit à ‘Umar :

Ô ‘Omar comment te trouveras-tu quand viendra à toi l’épreuve de la tombe [L’interrogatoire] ?

Il lui dit :  » Serais-je comme je suis à cet instant même ?  »

Il répondit :  » Oui « .

Il dit :  » S’il en est ainsi, je serais en mesure de leur faire face « .

وروى عن عبد الله بن عمر رضي الله عنهما أنه قال: رأيت أبي في النوم، فقلت له يا أبت؛ منكر ونكير حق ؟ فقال: إي والله الذي لا إله إلا هو، لقد جاءاني فقالا لي: من ربك ؟ فأخذت عليهما وقلت لهما: لا أخلي عنكما حتى تعرفاني من ربكما، فقال أحدهما للآخر: دعه فإنه عمر الفاروق سراج أهل الجنة.

 

Et il est rapporté de Abd Allah Ibn ‘Umar qu’il dit : J’ai vue mon père dans un songe dans lequel je lui dit :

 » Ô père, Munkar et Nakir sont ils réel ?  »

Il dit : « Assurément, par Allah dont il n’y a de divinité à part Lui qu’ils vinrent à moi et me dirent:

 » Qui est ton Seigneur ? [mane Rabbuk] « .

C’est alors que je les saisi et je leur dit :

 » Je ne vous lâcherait pas tant que je n’aurais su qui est le vôtre « .

L’un d’eux dit à l’autre :

 » Laisse le, car c’est ‘Umar Al-Farouq la lanterne des gens du Paradis « .

 

Umar Ibn al-Khattâb raconte :

 

Le Messager d’Allah me dit :
– Que feras-tu, Omar, lorsque tu te trouveras dans une tombe de quatre coudés sur deux et que tu verras apparaître Munkar et Nakir ?
– Qui sont ces deux là ?
– Ce sont les deux anges qui viennent examiner la tombe. Ils sont velus et montrent leurs crocs. Leur voix résonne comme le tonnerre, leurs regards brillent comme l’éclair et ils ont chacun un marteau, que tous les gens de Mina réunis ne pourraient soulever, mais que les gens tiennent comme je tiens ce bâton. Ils vont t’interroger. Si tes réponses sont hésitantes ou tortueuses, ils te donneront un coup de marteau, qui te réduira en poussière.
– Serais-je alors dans l’état où je suis maintenant ?
– Oui.
– Dans ce cas, je saurai me tirer d’affaire.
– Oui. Gabriel m’a dit que, quand les deux anges viendront te poser leurs questions, tu répondras : Dieu est mon dieu, lequel est le vôtre ? Muhammad est mon Prophète, lequel est le votre ? L’islam est ma religion, laquelle est la votre ? Alors ils s’exclameront : Ô merveille, nous ne savons plus si c’est nous qui t’interrogeons ou toi qui nous interroge !

Source : le Net

Vous en dites quoi?

commentaires