Manuel Valls : Sa phrase polémique concernant les musulmans de la France qui a fait trembler la gauche

164

Après nous avoir servi de l’islamo-fascisme à tour de bras, dit que « l’Islam de France » devait « assumer » et prendre « totalement ses responsabilités » dans les attentats de Paris et avoir clamé qu’un « juif qui part de France, c’est un morceau de France qui s’en va », Valls change son fusil d’épaule et tente de redorer son blason auprès de la communauté musulmane.

Invité sur BFM TV le 15 novembre dernier, l’ancien premier ministre nous aurait presque convaincu de sa sincérité. Des trémolos dans la voix, il a déclaré devant un Bourdin médusé : « C’est nous qui protégeons les musulmans de France et pas Plenel et ses sbires ».

Une seconde de silence s’impose après ces nobles paroles qui resteront à jamais graver dans les annales de l’histoire.
Mais que nous vaut un tel revirement ? Manuel Valls aurait-il enfin compris qu’il a été trop loin dans son désir de diaboliser les musulmans ? Tenterait-il de se racheter de ses erreurs passées ?
Malheureusement, celui qui est « lié, de manière éternelle à la communauté juive et à Israël, quand même ! » se fiche bien de protéger les musulmans comme il l’a démontré tout au long de son mandat de ministre où il estimait en 2016 que « Si l’islam n’aide pas la République (…), il sera de plus en plus dur pour la République de garantir ce libre exercice du culte ».

Des paroles qui ont du mal à cacher son aversion pour cette communauté qu’il souhaite aujourd’hui « protéger ».
Une aversion aussi grande que celle qu’il voue actuellement à Edwy Plenel, le patron de Mediapart, qu’il accuse de « complaisance » et de « complicité intellectuelle » avec le terrorisme.
Edwy Plenel a dit du journal Charlie Hebdo qu’il prenait part à une campagne « générale » de « guerre aux musulmans ». Des propos que Valls a jugé inqualifiables et qu’il estime être un « appel au meurtre » contre lui et Charlie Hebdo après que le journal a accusé Plenel de « condamner à mort une deuxième fois » l’hebdomadaire.
Maintenant on comprend mieux ce soudain changement d’humeur à propos des musulmans et d’une soi-disant protection.

Source: alnas.fr

Vous en dites quoi?

commentaires